1sur

Un site naturel

Amoureux de grands espaces et de nature, quelque soit la saison, vous trouverez une ou des bonnes raisons d’’aller au col de Prat de Bouc. Situé à 1 392 mètres d’’altitude au coeœur du volcan cantalien, le col de Prat de Bouc est un passage quasi-obligé lorsqu’’on sillonne les routes du Cantal.

Sur le trajet d’’approche, mille choses stimulent la curiosité…. Tout est prétexte à la découverte. L’’ascension commence……

 

Marche d’approche

– Dans l’’intimité des vallées glaciaires façonnées par le feu et la glace, l’’eau franchit les éboulis volcaniques formant ainsi de facétieuses cascades, sites de promenade prisés.

– Les zones humides sont des lieux à part sur le plateau. L’’eau, la terre, le végétal se mêlent pour créer le cadre de vie idéal  pour la faune, en particulier pour les oiseaux migrateurs.

– Au cœoeur des bourgs de la Planèze, l’’architecture rurale accroche le regard. La pierre volcanique est partout : maisons cossues et massives, bâtiments de ferme imposants… Le petit patrimoine rappelle que les gens de ce pays aiment les choses simples et de cette simplicité naît la beauté.

– A la belle saison, les pâtures d’’altitude s’animent. Elles accueillent les troupeaux des fermes « d’’en-bas » venus chercher ici l’’herbe goûteuse de la montagne. Les burons (habitat de montagne utilisé à la belle saison pour la fabrication du fromage) témoignent encore de la présence de l’’homme besogneux qui autrefois accompagnait le troupeau. Le fruit de son labeur était savoureux. Son savoir-faire perdure et le fromage Cantal évoque toujours ces hautes terres volcaniques.

 

Arrivés au col, tout nous invite à faire une pause.

Le site se dévoile, majestueux, en forme de cirque. Les vastes étendues changent au gré des saisons. Qu’’il soit verdoyant ou immaculé, le paysage est accueillant. Un lieu façonné par l’’agriculture de montagne encore aujourd’hui’’. Un site touristique, cadre idéal pour approcher les sommets ou partir en balade.

– Une pause contemplative pour s’’évader dans les vastes horizons et laisser le regard s’échapper dans cette nature vierge et suivre le vol majestueux d’une buse ou d’’un milan royal. Le site est majestueux.

– Une halte finalement active pour partir à la conquête du Plomb du Cantal. L’’ascension d’une heure trente vous permet d’’atteindre 1 855 mètres d’’altitude et de profiter d’’un panorama à 360 °. Une sensation de liberté, et à vos pieds, les reliefs ondulent. La nature vous est servie sur un grand plateau.

 

Au fil des saisons, Prat de Bouc décline toutes ses natures.

– A la belle saison, à l’’automne : marchez sur les volcans, escaladez, dévalez, flânez, observez pour découvrir la flore et la faune des montagnes cantaliennes… Attention ! Marmottes à l’’affût !

– Avec la neige : fondez-vous dans le décor… Forêts floconneuses, dunes de neige, sommets éclatants de blancheur vous font la promesse de belles sensations de glisse. Frissons garantis !